Si on nous l’avait dit de Laura Trompette

couv57934911Titre : Si on nous l’avait dit
Auteure : Laura Trompette
Éditeur : Collection &moi
Nombre de pages : 288


Résumé :
Dans sa Corrèze natale, Alice Perret rêve de jours moins monotones, tout en acceptant avec bienveillance sa routine au sein de la ferme de ses parents. Elle mène en réalité une double existence : si Alice n’est personne dans sa campagne, elle est quelqu’un en ligne. L’arrivée impromptue de Nolan Sharp, businessman anglais en vadrouille dans l’hexagone, va renverser l’ordre établi. En l’espace de vingt-quatre heures, un événement tragique va rapprocher ces deux êtres qui n’étaient en rien prédisposés à se connaître, encore moins à s’attacher…


Avis :
Récemment, j’ai eu la chance de rencontrer Laura Trompette, au furet du nord de Villeneuve-d’Ascq. J’ai pu acquérir son roman, et le faire dédicacer tout ça pour mon plus grand plaisir. Une rencontre très agréable, l’auteure est près de ses lecteurs, nous avons longuement parlé, rigolé : bref c’était parfait. Ce que je trouve génial, c’est de partager un moment comme celui-ci. Merci Laura !

La couverture n’est pas à laisser de côté. La rousse c’est Alice et son cadre champêtre. Le petit résumé en haut à gauche donne un aperçu de ce qu’il nous attend. J’aime beaucoup ce style de couverture attirant l’œil aiguisé du livrovore. Tout est raccord avec l’univers que l’auteure a créé. Cela fait depuis le salon du livre de mars que je voulais lire ce livre. Eh bien c’est chose faite. Quel merveilleuse histoire. Je ne m’y attendais pas du tout. L’histoire démarre très vite, j’étais captivée dès les premières phrase. C’est simple, j’avais envie de lire, lire et encore lire ce livre jusqu’aux derniers mots.

Laura Trompette écrit ce roman à deux voix. On alterne un chapitre Alice puis un chapitre Nolan. Ce qui est bluffant est l’aisance d’écriture. En effet, l’auteure passe allègrement et si simplement d’une voix à une autre. Quand je lisais un chapitre « Nolan », j’entendais la voix d’un homme. Le vocabulaire et le style d’écriture est adapté aux personnages.

Le personnage d’Alice est très fort, tout en étant énigmatique. Ce n’est pas une bimbo qui se la pète, loin de là. Elle aide son père à la ferme, s’occupe jour et nuit de ses animaux, accompagnée de son fidèle compagnon Iron. Nolan, quant à lui, c’est tout l’opposé. Un businessman anglais, venu tout droit de Londres, richissime et fier de l’être. Rien ne prédestinait Alice et Nolan à se rencontrer. Mais le hasard, le destin ou encore le karma s’en est mêlé. Le quotidien d’Alice prendra un tournant auquel je ne m’attendais absolument pas. Nolan sera bien plus présent qu’il n’aurait du.

Le personnage de Nolan ne m’inspirait rien de bon jusque la moitié du roman. J’avais peur de retrouver une espèce de M. Grey refoulé. Et puis au fil de ma lecture, j’ai commencé à lui trouver des qualités. C’est un romantique dans l’âme, qui laisse venir ses sentiments comme le jour qui se lève. Pour être honnête, je suis très agréablement surprise par cette lecture, qui m’a beaucoup touchée, émue, et même soutirée une petite larme.

Le roman se termine peut-être trop rapidement, laissant libre court à l’imagination du lecteur. Dois-je en conclure que nous auront droit à une suite ?!

Laura Trompette m’a transportée au cœur même de l’amour, le vrai, le pur. Une romance en toute simplicité, qui se déroule comme je le souhaitais. La version 2.0 du couple c’est Alice et Nolan. Si vous êtes féru de romance (avec des petites touches de sensualités) lancez-vous !

En exclusivité : la magnifique dédicace de Laura Trompette !
dedi

 

Publicités

2 réflexions sur “Si on nous l’avait dit de Laura Trompette

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s