On n’oublie jamais rien mais on vit avec de Anne Gondallier de Tugny

Je remercie chaleureusement les Éditions Baudelaire pour ce premier partenariat
et pour leur confiance.

Titre : On n’oublie jamais rien mais on vit avec
Auteure : Anne Gondallier de Tugny
Éditeur : Editions Baudelaire
Nombre de pages : 304


Résumé :
Anne réussira-t-elle le miracle de transformer la vie de Sophie, la sauvera-t-elle d’elle-même et du destin qui l’attend ? Tout cela n’est-il qu’un leurre et Sophie sera-t-elle condamnée à vivre seule les épreuves ?

La vie est un long fleuve tranquille… Mais Anne y a navigué parmi tellement de lames de fond qu’elle en est sortie différente de tous. La maladie, les échecs, les épreuves, les deuils… Aujourd’hui Anne donne l’image d’une femme forte et courageuse, mais les brisures sont souvent invisibles à l’œil nu.

Le hasard, pour une fois, fera-t-il bien les choses ?


Avis :
Pour le premier roman de mon récent partenariat avec les Éditions Baudelaire, je vous présente On n’oublie jamais rien mais on vit avec de Anne Gondallier de Tugny. Lorsque que j’ai ouvert ma boîte aux lettres, et découvert ce roman, je ne m’attendais pas à cela. La couverture ainsi que le résumé sont mystérieux et nous appelle à la lecture.

Le feeling n’est cependant pas passé de suite avec l’histoire. Il m’a fallu ramer pour arriver à lire les 100 premières pages sans abandonner ce livre (chose que je ne fais que très rarement). Une fois qu’Anne fait l’inexplicable et improbable rencontre avec Sophie, l’histoire prend un nouveau tournant. Je me suis accrochée au passé éprouvant d’Anne. Le malheur s’est abattu sans relâche sur cette pauvre femme qui n’avait rien demandé. Son courage, sa bravoure et sa droiture seront mis à l’épreuve. Elle tentera d’aider Sophie, jeune femme de 19 ans, à vivre sa vie pour elle avant tout, d’apprendre à se faire confiance, de ne pas surtout pas dépendre de quelqu’un. On s’imprègne facilement des souvenirs d’Anne. Le sujet global du roman est mystique, le suspens est présent du début à la fin offrant un final remarquable et qui en surprendra plus d’un !

La plume de l’auteure est hésitante et simple ce qui plaira à un public bien ciblé. Cependant, les fautes, parfois trop présentes, ont gâché un temps soit peu ma lecture. Ce roman loin d’être un coup cœur, mais j’ai aimé découvrir ce roman autobiographique qui n’est pas mon genre de prédilection.

J’espère que l’auteure a pu se délester d’un poids en nous racontant son histoire et a su trouver la paix. J’ai partagé et ressentit tout au long du récit ses propres douleurs et doutes face au destin qui n’a pas toujours été tendre. Il est parfois nécessaire de se remémorer son lourd passé afin d’avancer, telle est la belle leçon qu’Anne Gondallier de Tugny nous livre ici !

Pour l’amour d’une île de Armelle Guilcher

9782266265690Titre : Pour l’amour d’une île
Auteure : Armelle Guilcher
Éditeur : Pocket
Nombre de pages : 400


Résumé :
À la fin de ses études de médecine, Marine décide de retourner vivre sur la petite île bretonne où elle a grandi jusqu’à la mort de ses parents. Mais dans le froid venteux de novembre, l’installation se révèle difficile : les habitants désertent son cabinet et affichent ouvertement leur hostilité. Marine comprend que le secret de cette haine est caché dans le passé de sa famille.


Avis :
Au détour d’une de mes nombreuses virées en librairie, mon regard tombe sur la belle couverture de ce livre. En l’étudiant un peu, cela donne envie d’évasion, de se retrouver face à la nature, de pouvoir communier en simplicité. Le titre m’a donné envie d’en savoir plus, j’ai lu la quatrième de couverture, et hop je l’achetais ! Armelle Guilcher jeune retraitée, profite de la Bretagne pour s’adonner à l’écriture.

Pour l’amour d’une île est l’histoire de Marine, jeune médecin généraliste, revenue sur son île natale pour reprendre la suite du seul et unique cabinet médical de l’île. Cependant, rien ne va se passer comme elle l’aurait espéré … Pour comprendre, il faut remonter en arrière, et fouiller dans la jeunesse de Marine.

Ce roman est découpé en deux parties : la première où Marine est la narratrice, lorsqu’elle a 16 ans, et la seconde où le narrateur est omniprésent. Le changement de narrateur n’est, ici, pas dérangeant. Durant la première partie, Marine nous raconte sa vie, auprès de son grand-père et de son frère. Ils vivent sur une petite île, en Bretagne. Qui dit petit île, dit commérages et ragots à tout va. L’auteure dresse le quotidien de la vie d’un petit village : tout le monde se connait, tout le sait tout mieux que les autres. Un roman sur la Bretagne profonde, qui appelle à découvrir cette région de part les magnifiques descriptions. L’histoire en elle même est parfaitement menée. Du suspens, des révélations : un cocktail détonnant !

La lecture est fluide, rapide, tentatrice, entraînante. Chaque sentiments y sont présents : l’amour, la haine, la passion, la désillusion. Marine est une jeune femme qui ne se laisse pas faire, qui sait s’affirmer, ne se laisse pas marcher sur les pieds. J’aime son fort caractère, et l’histoire de ses parents y est pour quelque chose.

En résumé, une histoire très forte, sur un fond de Seconde Guerre Mondiale. Une île, un médecin, de l’amour, des secrets, de la trahison. Armelle Guilcher signe son premier roman avec finesse, délicatesse. Un récit touchant qui est un coup de cœur.

Je suis là de Clélie Avit

couv29312959Titre : Je suis là
Auteure : Clélie Avit
Éditeur de la version poche : Livre de Poche
Nombre de pages : 240


Résumé : 
Elsa n’a plus froid, plus faim, plus peur depuis qu’un accident de montagne l’a plongée dans le coma.
Thibault a perdu toute confiance le jour où son frère a renversé deux jeunes filles en voiture.
Un jour, Thibault pénètre par erreur dans la chambre d’Elsa et s’installe pour une sieste. Elle ne risque pas de le dénoncer, dans son état. Mais le silence est pesant, même face à quelqu’un dans le coma. Alors, le voilà qui se met à parler, sans attendre de réponse.
Ce qu’il ignore, c’est que pour Elsa, tout est fini, jamais elle ne se réveillera. Mais tandis que médecins, amis et famille baissent les bras, Thibault, lui, construit une relation avec Elsa. Est-il à ce point désespéré lui-même ? Ou a-t-il décelé chez elle ce que plus personne ne voit ?


Avis :
Une fois encore, voici un auteur dont j’ai eu la chance de rencontrer. A l’époque, je n’avais pas encore lu un de ses romans, mais je m’étais promis d’y remédier. C’est chose faite, et je n’en suis pas déçue. Clélie Avit a été professeur de Physique-Chimie avant de tomber dans l’univers de l’écriture, où elle excellent.

Je suis là est l’émouvante histoire de Elsa, jeune femme plongée dans le coma à la suite d’un accident d’alpinisme, et de Thibault, un homme abîmé depuis l’accident que son frère a causé tuant deux adolescentes. Un jour, Thibault va se retrouver par hasard dans la chambre de la fragile Elsa. Il va se créer un lien invisible mais bien présent entre ses deux êtres.

Ce roman est à deux voix : un chapitre est narré par Elsa (malgré son coma), le suivant c’est Thibault. Un vrai exercice de style réalisé avec une grande maîtrise par l’auteure. Ce que j’apprécie énormément dans ce style d’écriture, est l’aisance qu’ont les auteurs pour passer d’un « je » à l’autre. Au fil de ma lecture, j’appréhendais la suite des événements. Je me suis très vite attachée à nos deux protagonistes, avec la constante envie de lire pour savoir. Bien que ce roman soit petit part sa taille, il en est d’autant plus grand part son histoire.

Ce roman dépeint le combat d’un homme s’accrochant à la vie d’une femme qu’il ne connaissait pas la veille. Dans l’entourage d’Elsa, il sera le seul à y croire, car pourquoi penser qu’après 5 mois de coma, il n’y a pas d’espoirs ?! Thibault est sensible, aimant, et tellement touchant qu’il m’a fait pleurer. Les chapitres d’Elsa ne sont pas à négliger. En effet, malgré son coma, elle est présente parmi nous : c’est un élément clé !

J’ai bien plus qu’aimé ce roman. C’est un énorme coup de cœur, et même l’âme. Clélie Avit m’a transportée au sein même de cette chambre avec Elsa et Thibault. Approchant de la fin, j’avais peur d’être déçue. Mais j’ai été agréablement surprise. Mes larmes ont confirmées mon coup de cœur.

Clélie Avit nous offre son premier roman sans demie mesure. L’histoire est sublime traitant d’un sujet délicat, car ce n’est pas aisé d’imaginer ce que l’on vit lorsqu’on est dans le coma. Est-ce qu’on entend ? Est-ce qu’on ressent le toucher ? Est-ce qu’on sent les odeurs ? Le pari est relevé grâce à la plume de l’auteure. Une lecture sensible, émouvante, belle qui vous remue le ventre. Une seule chose que je regrette : que ce soit terminé. Si Clélie Avit me lit, à quand une suite ?! 🙂

Si on nous l’avait dit de Laura Trompette

couv57934911Titre : Si on nous l’avait dit
Auteure : Laura Trompette
Éditeur : Collection &moi
Nombre de pages : 288


Résumé :
Dans sa Corrèze natale, Alice Perret rêve de jours moins monotones, tout en acceptant avec bienveillance sa routine au sein de la ferme de ses parents. Elle mène en réalité une double existence : si Alice n’est personne dans sa campagne, elle est quelqu’un en ligne. L’arrivée impromptue de Nolan Sharp, businessman anglais en vadrouille dans l’hexagone, va renverser l’ordre établi. En l’espace de vingt-quatre heures, un événement tragique va rapprocher ces deux êtres qui n’étaient en rien prédisposés à se connaître, encore moins à s’attacher…


Avis :
Récemment, j’ai eu la chance de rencontrer Laura Trompette, au furet du nord de Villeneuve-d’Ascq. J’ai pu acquérir son roman, et le faire dédicacer tout ça pour mon plus grand plaisir. Une rencontre très agréable, l’auteure est près de ses lecteurs, nous avons longuement parlé, rigolé : bref c’était parfait. Ce que je trouve génial, c’est de partager un moment comme celui-ci. Merci Laura !

La couverture n’est pas à laisser de côté. La rousse c’est Alice et son cadre champêtre. Le petit résumé en haut à gauche donne un aperçu de ce qu’il nous attend. J’aime beaucoup ce style de couverture attirant l’œil aiguisé du livrovore. Tout est raccord avec l’univers que l’auteure a créé. Cela fait depuis le salon du livre de mars que je voulais lire ce livre. Eh bien c’est chose faite. Quel merveilleuse histoire. Je ne m’y attendais pas du tout. L’histoire démarre très vite, j’étais captivée dès les premières phrase. C’est simple, j’avais envie de lire, lire et encore lire ce livre jusqu’aux derniers mots.

Laura Trompette écrit ce roman à deux voix. On alterne un chapitre Alice puis un chapitre Nolan. Ce qui est bluffant est l’aisance d’écriture. En effet, l’auteure passe allègrement et si simplement d’une voix à une autre. Quand je lisais un chapitre « Nolan », j’entendais la voix d’un homme. Le vocabulaire et le style d’écriture est adapté aux personnages.

Le personnage d’Alice est très fort, tout en étant énigmatique. Ce n’est pas une bimbo qui se la pète, loin de là. Elle aide son père à la ferme, s’occupe jour et nuit de ses animaux, accompagnée de son fidèle compagnon Iron. Nolan, quant à lui, c’est tout l’opposé. Un businessman anglais, venu tout droit de Londres, richissime et fier de l’être. Rien ne prédestinait Alice et Nolan à se rencontrer. Mais le hasard, le destin ou encore le karma s’en est mêlé. Le quotidien d’Alice prendra un tournant auquel je ne m’attendais absolument pas. Nolan sera bien plus présent qu’il n’aurait du.

Le personnage de Nolan ne m’inspirait rien de bon jusque la moitié du roman. J’avais peur de retrouver une espèce de M. Grey refoulé. Et puis au fil de ma lecture, j’ai commencé à lui trouver des qualités. C’est un romantique dans l’âme, qui laisse venir ses sentiments comme le jour qui se lève. Pour être honnête, je suis très agréablement surprise par cette lecture, qui m’a beaucoup touchée, émue, et même soutirée une petite larme.

Le roman se termine peut-être trop rapidement, laissant libre court à l’imagination du lecteur. Dois-je en conclure que nous auront droit à une suite ?!

Laura Trompette m’a transportée au cœur même de l’amour, le vrai, le pur. Une romance en toute simplicité, qui se déroule comme je le souhaitais. La version 2.0 du couple c’est Alice et Nolan. Si vous êtes féru de romance (avec des petites touches de sensualités) lancez-vous !

En exclusivité : la magnifique dédicace de Laura Trompette !
dedi

 

Osez … les secrets d’une experte du sexe de Servane Vergy

Je remercie La Musardine pour ce service de presse !

osezTitre : Osez … les secrets d’une experte du sexe pour l’amour qui dure toujours
Auteure : Servane Vergy
Éditeur : La Musardine
Nombre de pages : 127


Résumé :
Tout pour entretenir la passion et l’harmonie au sein du couple !
Une relation de couple, c’est comme les abdominaux ou un périnée : cela s’entretient ! L’experte du sexe va vous donner tous ses secrets pour que votre histoire ne perdure pas par résignation, paresse ou arrangements pécuniaires, mais parce que vous le souhaitez, en étant parfaitement épanouis sexuellement… Il est d’abord essentiel d’être en harmonie avec soi-même, éviter les personnes toxiques, comprendre le type de couple que l’on est en train de construire, savoir gérer les crises, l’infidélité, les doutes… À chaque saison de la vie d’un couple correspond une manière de vivre l’intimité : la fougue des débuts, les joies de la routine, les surprises, la redécouverte. L’auteure vous fera découvrir un véritable Kâma-Sûtra adapté à votre corps en évolution et à vos plaisirs.


Avis :
Rassurez-vous je n’étalerai pas ma vie intime de couple avec vous. Cependant la Collection Osez … de La Musardine, riche d’une 80 aine de titres, offre des guides ludiques, pour apprendre à mieux donner et recevoir du plaisir. Faire l’amour c’est si beau, alors quand c’est une explosion de plaisir, de passion et d’amour c’est toujours meilleur.

Aujourd’hui,  je vous présente (mon premier) Osez … qui traite de l’amour pour toujours. En effet, quand on est sûr d’avoir trouvé LA bonne personne, on redoute toujours l’installation de la routine avec « tu as fait les courses ?, On mange quoi ce soir ?, Dis tu penseras à prendre du papier toilettes ?! » Hm, pas très sexy et sensuel tout ça :p

Ce livre est structuré en 7 chapitres pour chaque catégories de couples allant du tout jeune, au 60 ans de mariage (voir plus !). Dès les premières lignes, Servane Vergy nous apprends qu’un mariage sur deux finit en divorce : et donc qu’un mariage sur deux survit ! Avez-vous déjà songer à comparer votre couple à un périné ? Eh bien, dans les deux cas, on l’entretient. Je me suis beaucoup retrouvé dans le premier chapitre consacré à la base du couple : il est vrai qu’une relation basé sur les apparences ne tient pas. S’aimer soi-même avant tout peut sauver le couple.

Chaque mot est pesé, et l’auteure sait de quoi elle parle. Son professionnalisme est à notre service et pour notre bien. Il ne faut pas avoir peur d’Osez … Il y a des limites en effet, qu’il faudra mettre en œuvre au sein du couple afin de ne par faire de fausse route. Le livre est également agrémenté de quelques schémas style Kâma-Sûtra, pour varier les positions lors de l’acte d’amour. Mais également lorsque Madame porte la vie. Eh oui, l’amour (le vrai, le pure, le sexe !) est aussi là quand 1+1 = bientôt 3. Servane l’explique très bien, et les témoignages tombent à point nommés.

Un guide à lire en couple, pour que l’amour dure toujours … ❤

Un homme s’il vous plaît ! de India Desjardins

Un_homme_s_il_vous_plait_hdTitre : Un homme s’il vous plaît
Auteure : India Desjardins
Éditeur : Michel Lafon
Nombre de pages : 288


Résumé :
Jasmine, la vingtaine, célibataire, découvre un matin dans la chronique « In et out » de son magazine préféré que le célibat n’est plus à la mode. Elle se lance alors à la conquête de l’homme idéal. Et les spécimens qu’elle rencontre ne vont pas lui faciliter la tâche…
Yannick : spécialiste du grand huit amoureux. Déclaration enflammée un jour, rupture le lendemain. Jasmine a failli y laisser sa peau (façon de parler) et a contracté une certaine paranoïa depuis.
Thomas : généreux en amitié? radin en amour. Charmant-en-plus-d’être-original-et-terriblement-beau mais atteint d’une légère amourophobie. Pas décidé à être amoureux d’elle, pas décidé à la perdre non plus !
Guillaume : un fantasme au long cours…
David : le maître ès dragues. Le tombeur de tous les tombeurs… Et elle n’a pas fait exception.


Avis :
J’ai découvert ce livre lors d’une ventre privée de Michel Lafon. Le titre est excellent : comme si on pouvait commander un homme au même titre qu’un mojito un soir sur la terrasse d’un bar ^^ ! La couverture est très sympa aussi et le résumé donne envie d’en savoir bien plus.

Le concept de ce roman est intéressant (et très connu). Un genre de journal intime décoré de petits dessins, de grandes touches d’humour, de rigolades et d’apartés entre parenthèses à mourir de rire.

Jasmine est une jeune femme de 24 ans qui se lamente d’être célibataire. Afin d’être « In », il lui faut trouver un chéri au plus vite. Alors par dépit, elle établie une liste d’hommes potentiels. Au fils des chapitres, cette liste s’agrandit ou pas, et est agrémentée du pourquoi cet homme y figure. C’est très drôle voire hilarant !

C’est un roman frais, d’été, qui donne envie d’amour et d’eau fraîche … Une lecture simple, fluide, drôle, sympathique. Une plume digne d’une humoriste reconnue. Avec tout ceci, on obtient un super roman pour faire une pause livresque très agréable.

Cependant, mon sixième sens et moi même avions comprit le dénouement. C’est dommage car on le devine très vite. J’avais tout de même l’idée de me tromper, mais mon instinct fut gagnant. Il n’y a plus de suspens, malgré les interrogations de Jasmine. Tout était écrit d’avance mais Jasmine se volait la face. Cependant, cela n’a pas gâché pour autant ma lecture. Le final est très beau.

Pour conclure, Un homme s’il vous plaît est un roman feel good parfait pour les beaux jours qui arrivent. Une lecture très agréable, les pages défilent, les rires aussi. Petit bémol pour la découverte de la fin, mais ce livre reste une belle et agréable découverte !

30 idées pour vous éclater de Aude Alisque

Je remercie La Musardine pour ce service de presse !

030519-352x500Titre : 30 idées pour vous éclater pendant que votre mec regarde le foot en mangeant des pizzas
Auteure : Aude Alisque
Éditeur : La Musardine
Collection : Le sexe qui rit
Nombre de pages : 128


Résumé :
Votre mec est scotché devant le foot ? Il préfère les mollets poilus des footballeurs à vos jolies gambettes épilées ? Révoltez-vous ! Vous n’allez tout de même pas passer vos soirées à lui servir des pizzas en attendant que son match se termine ! Il est déjà bien assez gras !… Et si vous en profitiez au contraire pour vous éclater ? Ça vous dirait ?
Écrit par une spécialiste de l’éclate, qui, elle aussi, en a eu marre de faire la potiche, ce livre vous donnera tout un tas d’idées délirantes à expérimenter pendant que Môssieur est accroché à son canapé comme une moule à son rocher. Vous découvrirez ainsi comment vous tailler le pubis de façon originale, donner des petits noms à vos sextoys, écrire un roman érotique sadomasochiste, et autres passe-temps créatifs qui vous permettront enfin de vous amuser pendant les soirées foot !


Avis :
Wahou quel titre !

Aude Alisque nous montre par A + B qu’elle n’aime pas le foot, alors que son mec oui. Alors comment faire – surtout en cette période d’UEFA Euro 2016- pour garder son mec ? Dans ce petit livre, on y trouvera plein de conseils, tous plus drôles les uns que les autres pour attirer votre homme dans vos filets sensuels et romantiques.

Un seul mot pour décrire ce livre : « DRÔLISSIME« . Il n’y a une page qui n’est pas à se tordre de rire. Ce n’est pas porté exclusivement sur le sexe, ce n’est pas érotique ni pornographique. Rien de scandaleux. Que de l’humour à prendre au premier degré surtout les pages « Il l’a (vraiment) dit » ! Est-ce que ce livre prouve que les footballeurs sont des quiches sans cervelle ? Noooon juste des mecs qui courent après un pauvre ballon sur un terrain :p Et que d’avoir un mec avachi sur le canapé comme une grosse saucisse toute molle pendant un match de foot c’est pas réjouissant pour la libido …

Au fils des conseils, vous trouverez comment, à l’aide du vocabulaire footballistique, faire décrocher votre homme des cavernes de sa télé. Par exemple, vous tailler le minou en forme de carton rouge (ou rose pour un moment d’amour), porter la voix comme les commentateurs de match lors de vos ébats, ou encore faire de votre poitrine une mascotte.

Voici un livret pour les femmes en manque de sexe pendant les saisons de foot. Avec ces 30 idées, vous allez vous éclater avec ou sans votre chéri ! A lire d’urgence pour votre survie sexuelle 😉