Cité 19 tome 2 de Stéphane Michaka

cite 19 tome 2

Je remercie Pocket Jeunesse, Babelio et Stéphane Michaka pour ce livre !


Titre : Cité 19, tome 2 – Zone Blanche
Auteur : Stéphane Michaka
Éditeur : Pocket Jeunesse
Nombre de pages : 426


Résumé :
Faustine, une adolescente d’aujourd’hui, se retrouve brusquement plongée dans le xixe siècle. Décor grandeur nature ? Voyage dans le temps ? La réalité est bien plus inquiétante…

Tandis qu’elle s’enfonce dans les profondeurs de Cité 19, une ville qui ressemble à s’y méprendre au Paris du Second Empire, Faustine découvre qu’elle n’est pas la seule à vouloir détruire le simulacre.

Mais elle doit faire vite : dans son laboratoire secret, le docteur Zapruder, qui a d’autres projets pour elle, guette le moindre faux pas de l’adolescente…


Avis :
Ah, je l’attendais ce tome 2. J’avais terminé la lecture du tome 1 avec ma tête remplie de questions. Est-ce que j’ai eu mes réponses ? Oui !
Pour 99% du livre, je suis bien plus que sous le charme. Tantôt surprise, en colère, triste, émue, joyeuse, ce livre m’a fait revoir l’intégralité de mon panel d’émotions.

Quelle immense joie de retrouver ma Faustine. Cette jeune fille est remarquable et son avatar l’est tout autant. Dans ce tome 2, on la découvre encore plus aventurière en quête de réponses. Elle se soucie assez tardivement de la disparition de son père, survenu au début du tome 1, mais elle doit faire face à plus « important » … On retrouve également nos compagnons de route : Vikram, Morgane, Zapruder, Sylvia, et bien d’autres. L’arrivée parfois surprenante de nouveaux techniciens de C.I.T.É peut cependant déstabiliser mais rien qu’une petite seconde. Dans un sens, l’avantage de personnages aussi secondaires que ceux-là nous ouvre un peu plus les portes des sombres secrets du  laboratoire.

Les références historiques sont une fois encore bien au rendez vous pour parfaire le tout. Le décor se met doucement en place, et je vagabonde dans Paris aux grès des déplacements des protagonistes. Chaque élément, même le plus minime, est essentiel à la compréhension de l’histoire. C’est fabuleux.

Stéphane Michaka clôt ce deuxième opus d’une merveilleuse façon. En effet, il a été trèèès machiavélique (c’est un compliment !) et mes nerfs ont été mis à rude épreuve. Sans ironie, j’ai plus qu’adoré ce livre. Tout est royalement mené et c’est un délice de lecture. Merci Monsieur Michaka !

Le tome se termine sur une fin ouverte (le 1% restant) qui me laisse un brin rêveuse. À moi les joies du Simulacre ! Mention spéciale pour l’épilogue qui m’a étonnée dans le bon sens du terme (j’en étais toute émue). Cela conclut parfaitement l’ensemble.


Pour conclure sur ce diptyque, Stéphane Michaka nous transporte littéralement dans un sublime univers. Tout concorde à la perfection. Ses documentations historiques, son investissement, son amour pour Paris au XIX e siècle, projette ce projet en tête de mes coups de cœur.
Je suis conquise !

Publicités

6 réflexions sur “Cité 19 tome 2 de Stéphane Michaka

  1. Pingback: Mon bilan de mars 2016 | L'envol de Pie Coquette

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s